Escape Game « Traque chez Okeenea »

Okeenea est une entreprise spécialisée dans l’accessibilité des personnes handicapées. Le responsable à l’origine de ce travail d’équipe est l’un des 3 associés de l’entreprise, mais aussi le parrain du programme d’accompagnement des start-up « Lyon Start Up Edition 7 ». C’est dans ce programme d’accompagnement que TeamGame a eu l’opportunité de le rencontrer et de lui proposer un Escape Game pour ses collaborateurs. Fort intéressé, il nous a laissé la chance de tester notre concept : Un Escape Game sur mesure, dans les locaux de sa société et suivi d’un débriefing de l’équipe sur les différentes situations du jeu transposable au travail.

Installation de l’Escape Game

En accord avec le responsable, nous avons décidé le programme suivant :

  • 7h30 – 9h30 : Installation de l’Escape Game
  • 9h30 – 11h00 : Temps de jeu de l’Escape Game
  • 11h – 12h : Débriefing

L’installation s’est faite sans difficulté. Nous avions ramené du mobilier (casier, …), notre matériel de jeu (mallettes, cadenas, mécanisme, boites faites sur mesure, …) ainsi que notre matériel de surveillance (caméras, micro, …).

Nous avons donc investi 2 pièces, l’une pour le jeu et l’autre pour la surveillance.

Pour le jeu, nous avons pris une salle de réunion comme local. La pièce se prêtait bien pour le déroulement de l’Escape Game, de taille raisonnable (40m2 environ) et nous avons pu utiliser un bureau adjacent pour le poste de surveillance.

Après 2h d’installation à faire un peu de rangement, placer notre matériel de jeu, notre matériel de surveillance, et le tester une dernière fois pour vérifier que l’enchaînement était bon, nous étions fins prêt à accueillir nos joueurs.

Business teamwork
Business teamwork

Le jeu autour de la cohésion d’équipe

L’entreprise étant en pleine restructuration, le moment était donc opportun de venir tester notre Escape Game pour la Holding, composée de 5 personnes sur des postes transversaux et stratégiques. Parmi nos 5 candidats, seulement 2 avaient déjà participé à un Escape Game en salle.

Nous avons commencé par un moment où nous avons fait connaissance, et partagé notre humeur du moment, afin de se détendre et de ne plus penser au travail. Chez Okeenea, ils appellent cela « la Météo ». Dire comment l’on se sent, en faisant une métaphore avec la météo (ex : « Je me sens bien, mais je suis un peu stressé par les dossiers qui arrivent » se traduit par « il fait beau, mais je vois que le ciel se couvre et je ne sais pas encore si c’est juste nuageux ou si c’est un orage »).

La tension du travail se dissipait et il est temps de rentrer dans le vif du sujet. Les règles ont été expliquées, et des astuces ont été données. Et ne pas oublier la plus grande règle de l’Escape Game : la COMMUNICATION. Une équipe qui ne communique pas aura du mal à résoudre les énigmes.

Une fois le scénario dévoilé, nos 5 joueurs sont motivés et impatients pour résoudre l’enquête interne. Mais qu’elle est donc cette enquête ? En quelques mots, Okeenea a décroché une partie du marché New-yorkais sur l’installation de feu tricolore sonore (pour les aveugles). Mais voilà, l’un de leur collaborateur a vu une occasion de se faire de l’argent rapidement en revendant les plans aux concurrents. Un détective privé a été embauché discrètement par un collègue mais celui-ci n’a pu terminer son enquête. Après vous avoir disculpés, il vous charge de la terminer mais il ne vous reste que 60 min avant que les plans soient vendus.

Et voilà nos 5 joueurs prêts à tout pour trouver ce traitre.

Après 55 min de jeu, nos enquêteurs en herbe ont fini par trouver le coupable et à le faire arrêter.

Débriefing sur le travail en équipe

55 min de jeu ont permis de mettre en avant certaines attitudes et comportements. Les comportements que l’on a pu observer étaient le leadership, certains avaient l’esprit d’analyse et d’observation de la situation, les timides qui n’osent pas trop s’imposer alors qu’ils ont la réponse, ceux qui font les trucs dans le coin, ceux qui aident dans toutes les circonstances, …

Et la principale ressource qui a été parfois omise, est la COMMUNICATION. Toutes les situations bloquées ont pu être levées par la communication.

Chacun émet de son avis sur son comportement, de ce qu’il aurait pu mieux faire, ce qu’il a raté, mais il est difficile de dire ce qui aurait pu mieux marché quand il faut parler des autres. Mais après une mise en confiance et de la bienveillance, chacun a pu s’exprimer sur les comportements de ses collègues, en négatif comme en positif.

Et enfin, le travail s’est tout seul en transposant les comportements qu’il y a eu dans le jeu, aux comportements que l’on peut avoir dans le travail.

    Pour conclure, après 55 min à passer dans une pièce tous les 5, à résoudre des énigmes où la logique du jeu n’étaient pas la leur, cette expérience a montré que les comportements dans le jeu se ressemblent aux comportements de la vie professionnelle (et personnelle). Cet exercice de cohésion d’équipe à fait ressortir les points faibles du groupe, mais aussi les points forts de chacun et la force qu’ils dégagent ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *